L'Edito du Président

Bruno AMELINE
Président-Directeur Général

Rencontre avec le Président Directeur Général.

Comment s’est déroulée l’année 2017 pour le groupe NSC ?
"La performance économique du groupe NSC a progressé fortement en 2017. À 100.3M€, le chiffre d’affaires consolidé s’est accru de 18% par rapport à 2016, et le résultat d’exploitation a été multiplié par 4, à 6,3M€.

La bonne performance du secteur Fiber to yarn est la source principale de cette amélioration. La très bonne tenue des marchés turc, iranien et chinois a permis tant à N.Schlumberger
qu’à SATM d’exploiter pleinement leurs positions de leaders sur le marché des équipements 
pour la filature des fibres textiles longues.

La performance du secteur Packaging s’est par contre dégradée en 2017. À l’exception de Monomatic qui a engagé un fort redressement de son activité au second semestre et conclu l’année avec un résultat en forte progression, Pakea et Fege ont déçu. Pakea a enregistré un recul de son volume d’activité et de son résultat. Fege a également essuyé un repli du aux entrées tardives des commandes de son principal client.

Enfin, Fonderie Schlumberger a poursuivi sa progression régulière de facturation. Des incidents de production et des charges non récurrentes pour la mise en place d’une deuxième équipe de production ont néanmoins obéré le résultat."

Quelles sont les décisions stratégiques et les priorités pour l’année 2018 et le plus long terme?
"Le fort contraste entre les performances du secteur Fiber to yarn et du secteur Packaging a été patent en 2017. Le principal défi de NSC est de redresser le niveau de performance commerciale, industrielle et économique du Packaging. Des décisions structurantes ont été prises en fin d’année 2017 à cette fin.

Tout d’abord, NSC a engagé un projet de développement conjoint de Pakea et Fege pour la constitution de solutions associées de production de contenants carton et de fins de ligne d’emballages pour l’alimentaire et l’hygiène. Ce marché est porteur et les deux sociétés devront rapidement démontrer leur capacité combinée à positionner leurs deux marques parmi les leaders du secteur. Ce projet s’appuie sur un important plan d’investissement commercial et de développement produits sur trois ans. Les fonctions commerciales, achat et d’administration/gestion de Pakea et Fege seront mutualisées et optimisées.

Par ailleurs, NSC a mis fin à son programme de développement d’équipements de microhydroélectricité pour se concentrer sur le secteur Packaging. La lenteur du développement de la micro-hydroélectricité et les obstacles administratifs en Europe ont conduit à renoncer à ce projet enthousiasmant mais de très long terme. Monomatic, dont les synergies avec Pakea et Fege sont réduites, et Fonderie Schlumberger poursuivent des développements autonomes. Enfin, NSC confortera sa position de leader dans le secteur Fiber to yarn en complétant
l’offre de produits de N.Schlumberger et SATM par des équipements associés.

Cette stratégie fixe des orientations claires au groupe NSC pour les cinq ans à venir. Elle vise à positionner solidement le groupe sur deux secteurs d’importance et de taille
comparables : Fiber to Yarn et Packaging."
 

 

Nos sociétés :