L'Edito du Président

Bruno AMELINE
Président-Directeur Général

« Mesdames et Messieurs,

L’année 2016 s’est révélée morose pour le groupe NSC. La progression du chiffre d’affaires par rapport à 2015 est due principalement à l’intégration de SATM dans le périmètre de consolidation.
Le résultat net a fléchi, tiré vers le bas par la mauvaise performance du secteur Packaging et le recul mesuré du profit du secteur Fiber to yarn.

Le secteur Packaging a particulièrement souffert : Monomatic a enregistré sa plus mauvaise année de la décennie, le redressement de Pakea ne se reflète pas encore dans la rentabilité, et le résultat de Fege a marqué le pas.

Le secteur Fiber to yarn a pâti d’un mix géographique des ventes défavorable et d’un regain de concurrence sur les prix de vente.J’annonçai déjà les principaux éléments de cette situation dans mon message à l’Assemblée générale le 31 mai 2016.

L’année 2017 a débuté de façon plus encourageante. Les marchés du Moyen-orient, notamment l’Iran, sont bien orientés pour NSC Fiber to yarn. Ceux de NSC Packaging restent incertains.

Bien que meilleures qu’au début de l’année passée, les entrées de commandes pour les trois filiales sont encore insuffisantes au premier quadrimestre.

Dans ce contexte, NSC centre plus que jamais son attention sur le développement commercial de ses deux piliers, les secteurs Fiber to yarn et Packaging.
La facturation du groupe NSC devrait s’approcher du seuil de 100 millions d’euros en 2017, et le résultat opérationnel devrait progresser.

NSC Groupe et ses filiales vous remercient pour votre appui et votre confiance. » 

Nos sociétés :